Le Théâtre de Marionnettes du Haut-Pré

 

Le Théâtre de Marionnettes du Haut-Pré a été créé en 1947 par Isi CAVRAINE, sculpteur, auteur, poète, résistant, éternel révolté, grand défenseur de la langue et de la culture wallonne.
En septembre 1972, Eugène Petithan propose à Isi d’ouvrir un théâtre de marionnettes à la Maison des Jeunes et Centre Culturel du Haut-Pré à Ougrée.

Isi continue à sculpter de nouveaux personnages qui vont compléter la « djowe », comme disent les montreurs ; celle ci comptera bien vite plus de 500 pièces.
Isi se battra contre vents et marées pour faire vivre son théâtre. Il assure les spectacles chaque dimanche avec l’aide de sa femme Germaine. Il sculpte, écrit et joue, elle habille et peint les marionnettes.
En février 1988, Vincent Sauvage, passionné de marionnettes qui a notamment joué avec Gaston Engels, apprend qu’un petit théâtre existe à Ougrée. Il pousse la porte de la Maison des Jeunes et se lie très vite d’amitié avec Isi.Vincent épaulera monsieur Cavraine pendant 6 années.
En avril 1994, Isi s’éteint à l’âge de 84 ans.

Il laisse derrière lui une collection exceptionnelle de plus de 500 marionnettes sculptées de ses mains.

Une partie de celles-ci sera offerte au Musée de la Vie Wallonne de Liège, les autres resteront à Ougrée pour continuer à faire rêver les enfants, telle est la volonté d’Isi.

Vincent propose alors à son frère Frisco , qui avait également fait ses armes avec Isi, de reprendre le flambeau et de perpétuer la tradition des marionnettes à Seraing. Ils seront bientôt rejoints par un troisième montreur, Marc Coyette, puis par un bruiteur- accessoiriste, Pascal Lambot, qui va créer l’univers sonore et musical qui fait la particularité du Théâtre de Marionnettes du Haut-Pré.

En 1990, la recrudescence du public impose à la ville de Seraing d’acquérir la maison voisine de la Maison des Jeunes afin d’y installer un nouveau théâtre. Les travaux seront en grande partie effectués bénévolement par une équipe de jeunes du quartier fréquentant « la casa » comme ils l’appellent. Le 21 décembre 1993, Gaston Onkelinx, Bourgmestre de Seraing et sa fille Laurette Onkelinx, alors Ministre Présidente de la Communauté Française, inaugurent la « salle Isi Cavraine ».

Cette nouvelle infrastructure permet d’accueillir 100 personnes et propose une exposition permanente des plus belles marionnettes sculptées par Isi.

Le dimanche 2 janvier 1994 à 10h30, on entend frapper les trois coups, le rideau s’ouvre et le nouveau « Théâtre de Marionnettes du Haut-Pré » entame sa nouvelle vie.
Depuis ce jour, les spectacles se succèdent.

Forte de son dynamisme et de sa motivation, la nouvelle équipe propose chaque saison un programme varié et constamment renouvelé grâce à un répertoire de plus de 150 pièces originales.

Grâce au soutien de la Ville de Seraing, nous avons la chance de pouvoir accueillir le public dans une infrastructure exceptionnelle et une ambiance conviviale avec l’aide de l’équipe de la Maison des Jeunes : Phil, Eric, Thierry, Denise, Elisabeth et bien sûr, l’infatigable Jean Claude Valesio, coordinateur de la Maison des Jeunes, sans qui rien ne serait possible.
Les marionnettes du Haut Pré s’exportent également régulièrement avec le castelet portable « Al Tiesse di Bwès » partout en région wallonne mais aussi à l’étranger (France, Tchéquie).
Outre une vingtaine de spectacles en déplacement chaque année, de nombreux évènements ont ponctué et ponctuent encore l’histoire de notre théâtre. (voir rubrique « Qué novèles Tchantchès ? »).
Après plus de 20 ans, nous sommes toujours là. La passion est intacte, nos petits spectateurs du début ont grandi et reviennent au théâtre avec leurs enfants, notre public se renouvelle, notre répertoire aussi, la salle ne désemplit pas…
C’est avec la main posée sur un cœur de bois gros comme ça, que nous sommes fiers de clamer haut et fort notre devise : « Haut les tringles ! ».

 

 

Une grande partie des textes ci-dessus ont été tirés du livre « Isi Cavraine de la résistance aux marionnettes » écrit par Luce MINET et Michel NEZSJATEN.

 

 

Isi Cavraine et Vincent Sauvage, en 1990
Isi Cavraine et Vincent Sauvage, en 1990
Nous remercions l'asbl "W'allons-nous ?" et l'agence de communication Oranger qui ont permis la réalisation de ce site.